Les indications

Le champ d’action de l’ostéopathie est extrêmement vaste. De nombreuses pathologies peuvent être améliorées par cette thérapie. Voici une liste non exhaustive des pathologies sur lesquelles l’ostéopathe peut intervenir.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS):

  • tendinites: coiffe des rotateurs (épaule), poignet, tendon d’Achille, tendon rotulien, moyen fessier, syndrome de l’essui-glace, épicondylite
  • douleurs arthrosiques
  • traumatismes: entorses, séquelles de luxation, de chutes, de fractures…
  • sciatalgie, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie d’Arnold, névralgie intercostale
  • lumbago, torticolis, cervicalgie, dorsalgie, pubalgie, lombalgie
  • douleurs diverses: capsulite, canal carpien…

Les troubles crâniens, maxilo-faciaux et respiratoires

  • Migraines, céphalées
  • Plagiocéphalie, déformation crânienne chez le nourrisson
  • Névralgies faciales, algies vasculaires de la face
  • craquement et douleurs de la machoire (ATM)
  • problème orthondique
  • dysfonction linguale et trouble de la déglutition
  • vertiges, acouphènes, problème d’équilibrage des oreilles
  • sinusites, angine, otites à répétitions, congestion du canal lacrymal
  • ronflement, apnée du sommeil
  • bronchiolite à répétitions

Les troubles digestifs et urologiques

  • Ballonnements, constipations chroniques, colopathies fonctionnelles
  • Brulures d’estomac, reflux gastro-oesophagiens, hernies hiatales
  • Congestions viscerales pouvant entrainer différents troubles: incontinences d’effort, jambes lourdes, dysménorrhées, lourdeur du bas ventre
  • douleurs liées à la chirurgie viscérales: cicatrices, fibromes, césariennes…
  • Troubles et douleurs liées à la grossesse
  • Coliques du nourrissons, régurgitation

 

Il est important que comprendre qu’une pathologie est le résultat d’une combinaison de causes (infectieuse, mécanique, psycho-somatique, nutritionnelle…). L’ostéopathe agira sur l’éventuelle restriction mécanique pouvant expliquer la maladie mais un traitement ostéopathique sera souvent complémentaire d’un traitement médical et/ou paramédical.